pourquoi entraîner mon mental a changé ma vie

La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre à un résultat différent. - Albert Einstein
Crédit photo : apo media

Bonjour à toi ! Je m’appelle Guylaine Girard (GG) et j’entraîne des athlètes depuis plus de 25 ans, principalement dans le sport de l’ultimate et en gymnastique. J’ai un baccalauréat universitaire en Intervention Sportive, un niveau 4 (international) du PNCE, une certification en Programmation Neuro-Linguistique (PNL) et je suis passionnée par tout ce qui touche au sport, au dépassement de soi, à l’entraînement mental et au développement humain.

En 2012, j’ai fondé un regroupement des équipes compétitives féminines de Montréal, pour améliorer la communication entre les équipes et leur donner les moyens d’apprendre les unes des autres. Au sein de ce programme, de nombreuses femmes ont développé leur leadership en tant qu’administratrices, capitaines ou entraîneurs. 

En 2014, en tant qu’athlète et capitaine, avec mon équipe j’ai remporté la médaille d’or au championnat du monde d’ultimate en Italie, dans la catégorie maître féminine.

En 2016, j’ai été entraîneur-chef du Royal de Montréal Royal, équipe masculine d’ultimate qui fait partie de la ligue semi-professionnelle américaine AUDL. En 2018 et en 2019, je suis revenue pour accompagner l’équipe en tant que préparateur mental.

Suite à un parcours sportif rempli de défis, au fil des 20 dernières années j’ai développé une spécialisation en préparation mentale. Je te raconte ici mon parcours et comment l’entraînement mental a transformé ma performance !

Pendant longtemps, j'ai été très performante... à l'entraînement.

En 1995, j’ai commencé à pratiquer la gymnastique. Dès ma première compétition, j’ai chuté au tout début de mon enchaînement aux barres. Surprise et déstabilisée, je n’ai pas su me reprendre et j’ai enchaîné les erreurs tout au long de la compétition. Par la suite, durant plusieurs années, j’ai fait face à de grands défis en compétition. 

En tant que gymnaste, j’étais disciplinée, travaillante, athlétique et talentueuse, mais mes résultats en compétition étaient loin d’être à la hauteur de mes efforts et de mon talent. Au fil du temps, ma confiance en a été grandement affectée et je devenais de plus en plus nerveuse. Bien que je savais que je pouvais exceller, j’ai très souvent contre-performé. Petit à petit, je perdais confiance en mes moyens. J’ai essayé de m’entraîner plus fort, d’en faire plus, je ne trichais jamais dans les exercices, j’avais une discipline de fer. J’étais excellente en pratique mais l’ombre de moi-même en tournoi.

Je me demandais constamment : pourquoi est-ce que ça m'arrive à moi?

Suite à de nombreuses compétitions de gymnastique tout aussi désastreuses les unes que les autres, j’étais de moins en moins motivée, ma flamme s’éteignait peu à peu. Habitée de la certitude que je n’avais rien à perdre, j’ai alors pris une décision. À partir de maintenant et pour le mois à venir, j’allais me présenter à l’entraînement avec la conviction que j’allais exceller et démontrer au monde ce que je pouvais faire lors de la prochaine compétition. Je me suis fait la promesse de me faire confiance jusqu’au bout, ou de rester chez moi.

Non seulement je me suis qualifiée pour le championnat, mais j’ai rapporté l’or chez moi ce jour-là.

C’est là que j’ai compris que le mental était la pièce manquante du casse-tête. Ok. Mais comment ça s’entraîne, le mental? J’ai fait des recherches et découvert des outils qui m’ont apporté des solutions concrètes et applicables sur le terrain. Grâce à de nombreuses lectures et formations, j’ai développé mes habiletés mentales, puis celles des athlètes à qui j’ai enseigné par la suite. J’ai également appris à intégrer le coaching mental à mes entraînements et j’ai constaté d’énormes gains de performance en très peu de temps.  

Ton succès est directement relié à tes pensées et tes actions.

Suite à mon expérience, j’ai appris que bien que j’avais de grandes forces au niveau technique et physique, l’aspect mental du sport avait un impact énorme sur ma performance. Et là se trouvait mon défi. Pourquoi est-ce que je n’en avais jamais entendu parler?

Dans les années 90 – et aujourd’hui encore, cet aspect était moins connu et peu compris des athlètes et des entraîneurs. Il est donc enseigné moins fréquemment et assidûment que les paramètres techniques, tactiques et physiques du sport. Dans le très haut niveau, de plus en plus d’athlètes utilisent des services de préparation mentale avec des psychologues du sport. Il n’en est malheureusement pas ainsi pour les athlètes de niveau provincial ou national.

Ce qui fait que les athlètes qui maîtrisent plus facilement et naturellement les habiletés mentales ont souvent de meilleures chances de performer que ceux qui sont moins à l’aise avec cet aspect de l’entraînement. Lorsque j’ai réalisé cela, j’ai compris que mes défis au niveau mental ne faisaient pas de moi une athlète moins douée ou moins talentueuse que les autres ; simplement, je devais intégrer l’aspect mental du sport à mes entraînements.

Aujourd'hui, la préparation mentale m'a transformée.

Quelques années plus tard en tant que joueuse d’ultimate, mon deuxième sport de prédilection après la gymnastique, avec mes nouveaux outils j’ai su développer mes meilleurs atouts : alors que dans mes débuts j’arrivais à peine à me démarquer et à lancer avec précision à 10 verges devant moi, je suis devenue une joueuse offensive confiante, avec un bon synchronisme et une vision de jeu qui me permet aujourd’hui de prendre des décisions rapides et efficaces. Même quand l’enjeu est élevé, je me démarque contre des défenseurs de très haut niveau, et j’arrive à lancer des coups droits de près de 50 verges directement dans la zone des buts.

Ayant joué très peu de points lors de ma première finale de championnat national – j’étais tellement nerveuse que j’ai reçu un coup en plein visage dès les premiers points et je n’ai pas su retrouver mon rythme, quelques années plus tard je suis devenue capitaine et j’ai joué deux fois plus de points en finale de championnat du monde en Italie en 2014, et encore plus de points en finale de championnat national en 2015.

Étant à la fois entraîneur et préparateur mental, au fil des ans j’ai intégré la préparation mentale à mon coaching, afin d’aider les athlètes à gérer leur stress et à donner le meilleur d’eux-mêmes dans toute situation. À l’entraînement, on me confie souvent les athlètes talentueux(ses) qui arrivent difficilement à performer à leur plein potentiel en compétition. En quelques semaines (parfois même en quelques jours!), ces athlètes mettent en oeuvre des stratégies mentales qui transforment leur performance et qui leur permettent enfin d’avancer rapidement vers leurs buts. Et aujourd’hui, mon plus grand désir est de te guider et t’aider, que tu sois athlète ou entraîneur, à découvrir la voie pour devenir maître de ta performance!

Mes Formations

Mon Expérience

Mes spécialités

Mes services