Quel est l’atout majeur d’un athlète pour performer quand ça compte le plus? Sa combativité. Parce qu’en match ou en compétition, il n’est pas rare que des obstacles se présentent. Donc en tant que coach, il faut savoir l’entraîner!

Certains entraîneurs excellent dans l’art de former des équipes combatives, fonceuses et déterminées.

Est-ce ton cas?

Dit-on de toi que tu es un(e) gagnant(e), et que tu as un focus à toute épreuve?

As-tu la réputation d’être extrêmement exigeant(e) avec les athlètes, mais ceux-ci savent qu’avec toi ils/elles vont s’améliorer et obtenir des résultats?

Aimes-tu pousser tes athlètes et les entraîner hors de la zone de confort?

Si tu as répondu oui à une ou plusieurs de ces questions, il est fort probable que tu adoptes l’état d’esprit du Conquérant dans ton coaching.

Si c’est le cas, tu aimes coacher des athlètes qui sont des battant(e)s, des athlètes combatif(ve)s et compétitif(ve)s. Et tu ne sais peut-être pas toujours comment agir avec les athlètes qui ont tendance à douter et à manquer de confiance. Il t’arrive d’avoir l’impression de devoir « marcher sur des œufs » quand tu interviens avec eux/elles, et tu te demandes comment faire pour leur donner du courage et de la volonté face aux obstacles.

Dans cet article, je t’offre un truc pour augmenter la motivation, et le niveau d’effort et d’engagement chez des athlètes qui manquent de confiance ou de combativité.

La différence entre ton athlète et toi

Tout d’abord, je t’invite à te poser la question suivante :

Qu’est-ce qui te motive, TOI, à travailler dur, à mettre les efforts, à continuer quand tout ne se déroule pas comme prévu, et à focaliser toute ton attention sur la tâche à l’entraînement et en compétition?

L’être humain cherche naturellement à éviter la douleur et les sensations inconfortables, et à produire un minimum d’effort pour un maximum de résultat.

Donc, pour produire des efforts importants, et pour persévérer dans les situations inconfortables, nous devons avoir une motivation très forte qui nous anime.

Dans ton cas, il est possible que ta motivation soit liée au fait que tu veux remporter le prochain match, ou qualifier ton athlète pour le championnat de fin de saison. On dit de toi que tu es un(e) gagnant(e)… et tu veux gagner!

Et si ton athlète n’avait pas la même raison que toi d’être motivé(e) à travailler dur à l’entraînement? Si la victoire n’était pas l’élément de motivation le plus important pour lui/elle?

Si, parce que les résultats et la victoire sont importants pour toi, tu as tendance à motiver en mentionnant régulièrement le match à venir et le niveau de l’adversaire, en créant un environnement de compétition pendant les entraînements, en soulignant les conséquences d’un manque d’effort sur les résultats…

… il est possible que cela fonctionne très bien avec le tiers de ton équipe et que tu vois leur niveau de combativité monter en flèche…

…et que cela fonctionne moins bien avec les deux tiers de ton équipe.

Pourquoi?

Parce que certains de tes athlètes adoptent plus naturellement un autre état d’esprit que celui du Conquérant.

Dans le modèle des états d’esprit en sport, basé sur la théorie de l’Ennéagramme, je présente trois états d’esprit spontanés : l’état d’esprit du Conquérant, de l’Architecte et du Héros.

Si tu veux connaître ton état d’esprit spontané en tant qu’entraîneur, j’ai créé un quiz pour toi :
Coach sportif : as-tu un état d’esprit Conquérant, Architecte ou Héros?

La question à laquelle tu dois absolument répondre

Si tu veux augmenter le niveau d’effort et d’engagement de tes athlètes, tu veux d’abord répondre à cette question pour chacun d’entre eux :

Qu’est-ce qui motive cet(te) athlète à se dépasser, à mettre du cœur, à continuer quand ça va moins bien, à surmonter les obstacles?

Lorsque tu connais la réponse à cette question, tu possèdes la clé pour motiver ton athlète et l’aider à exprimer son potentiel en match ou en compétition. Et pour découvrir la réponse, un des moyens est de poser directement la question à tes athlètes.

Le hic, c’est que tous les athlètes ne sont pas conscients de ce qui les motive réellement!

Certains athlètes ont pris l’habitude de s’activer et de produire des efforts quand leur entraîneur encourage, pousse, mets de la pression ou stimule…

D’autres s’entraînent plus fort pour performer à la hauteur des attentes de leurs parents, de leurs coéquipier(ère)s ou de leur coach…

Et d’autres recherchent la perfection et veulent éviter les erreurs à tout prix, dans le but de se protéger, pour éviter de se faire critiquer ou juger.

Dans les exemples nommés ci-haut, ce qui motive les athlètes se trouve à l’extérieur d’eux : l’entraîneur, les coéquipiers, les parents, le désir d’éviter d’être jugé.

Mais qu’est-ce qui les motive à l’intérieur d’eux? Sais-tu pourquoi tes athlètes pratiquent-ils leur sport? Qu’est-ce qui les passionne dans leur sport?

Quand l’athlète apprend à se connecter à sa motivation intérieure, c’est alors qu’il commence à prendre confiance en ses décisions et en ses capacités.

La plus grande force du leader

Dans la formation Tactique Samouraï, une formation sur le coaching des états d’esprit1, j’appelle ce processus « redonner du pouvoir » à tes athlètes.

Qu’est-ce que ça veut dire?

En tant qu’entraîneur avec un état d’esprit Conquérant, tu as probablement beaucoup de charisme, tu es un leader naturel et tu dégages une force que tu transmets à tes athlètes pour leur donner du courage et de la volonté.

Mais la plus grande force d’un vrai leader, c’est sa capacité à aider l’athlète à découvrir son propre leader intérieur pour devenir maître de sa pratique sportive. Pour former des athlètes confiants, la clé est de les aider à se connecter à leur force intérieure.

Lors de tes prochains entraînements, je t’invite donc à poser des questions à tes athlètes, pour les aider à prendre conscience de leurs buts, de leurs aspirations, et qu’ils puissent découvrir leur motivation intérieure et ce qui les passionne réellement.

Bon coaching!
Guylaine

P.S. Les inscriptions sont maintenant ouvertes pour assister à la formation gratuite sur le flow et les trois états d’esprit en sport! Durant ce webinaire, auquel plus de 500 entraîneurs ont assisté à ce jour, tu découvriras comment communiquer et motiver en fonction de l’état d’esprit, pour augmenter l’impact de tes interventions, et transformer des athlètes qui sous-performent en des compétiteurs solides et confiants quand ça compte le plus.

Print Friendly, PDF & Email

Notes de bas de page

  1. Si la formation Tactique Samouraï t’intéresse, je la donnerai à nouveau en live à partir de mars 2021. Inscris-toi à mon webinaire gratuit pour en savoir plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *