Le yoga est une pratique de plus en plus populaire chez les athlètes, et les entraîneurs ont commencé à l’intégrer à leur programme d’entraînement ou de musculation. Les bienfaits du yoga en sport sont nombreux, tant au niveau physique que psychologique.

À l’entraînement ou en compétition, as-tu tendance à devenir très émotif(ve) lorsque les choses ne se passent pas comme prévu?

Tes coéquipiers(ères) t’ont-ils/elles déjà dit que tu devrais apprendre à relaxer et à lâcher prise?

Aimerais-tu apprendre à calmer tes pensées et tourner la page après avoir commis une erreur?

Si tu as répondu oui à l’une des questions ci-dessus, le yoga peut t’aider à atteindre tes objectifs.

Pour LeBron, la pratique régulière du yoga l’a aidé à renforcer ses muscles et à éviter les blessures (il manque rarement un match), mais comme il le dit lui-même “le yoga n’agit pas seulement sur le corps, mais aussi sur l’esprit”, et cela l’aide à demeurer concentré tout au long de la saison et en séries éliminatoires.

Lorsque l’on s’appelle Tom Brady, la pression est décuplée car les attentes sont très élevées et les critiques n’attendent qu’une erreur de sa part. Brady est capable de performer à un haut niveau en partie parce que le yoga l’a aidé à la fois physiquement et mentalement. Brady déclare: “c’est génial pour la flexibilité, c’est thérapeutique et excellent pour l’attitude.

Extrait de l’article Top 15 Athletes Who Do Yoga

Peut-être n’as-tu jamais pratiqué le yoga, et tu te dis que cela sonne un peu woo-woo ou trop spirituel pour toi. Mais savais-tu qu’il existe de nombreux types de yoga? Selon les caractéristiques de ta personnalité et tes objectifs, il est possible de trouver le type de yoga qui te convient et qui te permettra d’accélérer ta progression en sport.

Dans cet article, je décris différents types de yoga, leurs avantages et je t’offre des conseils pour identifier les styles qui pourraient te convenir le mieux, en fonction de ton type de personnalité et de tes buts sportifs.

Crédit photo : Haste LeArt V. sur Pexels

Les effets positifs du yoga en sport

Si tu pratiques déjà régulièrement, tu as probablement ressenti les bienfaits du yoga au niveau physique. Tout d’abord, tu travailles ta mobilité et ta flexibilité, ce qui réduit le risque de blessure. Tu développes également un meilleur synchronisme entre le mouvement et la respiration lors de ta pratique sportive, ce qui conduit à plus d’efficacité. De plus, tu deviens plus conscient(e) de ton corps, de ton amplitude de mouvement, de tes capacités et de tes limites. Tu deviens alors habile à détecter le lieu des tensions musculaires, ce qui te permet de les relâcher avant de t’exposer à un risque de blessure.

En plus des effets physiques, de plus en plus d’études mettent en lumière les bienfaits du yoga au niveau mental. Des recherches démontrent que cette activité contribue à diminuer le stress et l’anxiété, et permet d’améliorer les fonctions cognitives.

Les trois types de personnalité en sport

J’ai toujours été fascinée par les traits de personnalité des athlètes et les motivations profondes qui les poussent à agir d’une certaine façon.

Il existe de nombreuses théories sur la personnalité et au cours de la dernière décennie, j’ai étudié quelques-unes d’entre elles – comme l’Indicateur de types psychologiques Myers Briggs (MBTI) et l’Ennéagramme. Voici quelques-unes de mes découvertes qui sont, dans cet article, principalement basées sur la théorie de l’Ennéagramme.

Dans cette théorie, il est expliqué que chaque être humain dispose de trois centres d’intelligence, que j’appelle GPS interne, avec lesquels nous interagissons pour prendre des décisions :

  1. Le centre instinctif, qui se rapporte au mouvement, à l’action et aux sensations physiques – on peut l’appeler le “gut”;
  2. Le centre émotionnel, qui se rapporte aux émotions, aux relations et aux liens sociaux – on peut l’appeler l’intuition;
  3. Le centre rationnel, qui se rapporte à l’information, aux idées, à la réflexion, à l’analyse et à la planification – on peut l’appeler la logique.

Tout être humain utilise ses trois centres d’intelligence, mais selon l’Ennéagramme, dans notre enfance chacun aurait développé une préférence, c’est-à-dire que nous aurions tendance à utiliser l’un de nos trois GPS internes de manière plus naturelle et spontanée que les autres.

Nous pouvons comparer ce comportement à l’écriture: nous sommes capables d’utiliser les deux mains, mais quand vient le temps d’écrire, nous avons une main préférée que nous utilisons spontanément.

Le type de personnalité instinctif

Un(e) athlète qui a un type de personnalité instinctif aime la compétition et les combats. Il/elle aime généralement les points de match et rencontrer des adversaires de haut niveau! Il/elle est très énergique, concentré(e) et démontre un haut niveau d’intensité durant la compétition. Il/elle est vif(ve) d’esprit, décisif(ve), il/elle veut souvent vaincre et il/elle peut parfois être perçu(e) comme agressif(ve) par les autres.

Dans les situations stressantes, un(e) athlète qui a un type de personnalité instinctif pourrait avoir tendance à devenir critique et et très vocal(e) avec ses coéquipiers(ères). Il/elle pourrait être rapidement submergé(e) par la colère et la frustration. Pour retrouver sa concentration, il/elle doit apprendre à se calmer émotionnellement, à cesser de blâmer les circonstances et les autres, et apprendre à travailler de manière coopérative avec ses coéquipiers(ères) et ses entraîneurs.

Le type de personnalité émotionnel

Un(e) athlète qui a un type de personnalité émotionnel aime les relations, évoluer dans une atmosphère harmonieuse et être connecté(e) avec les autres. Il/elle aime généralement les activités sociales en équipe! Il/elle est très accueillant(e) et rassemble les gens. Il/elle peut être hypersensible, il/elle n’aime généralement pas la confrontation et il/elle veut contribuer et aider son équipe à atteindre son objectif.

Dans des situations stressantes, un(e) athlète qui a un type de personnalité émotionnel pourrait avoir peur de l’opinion des autres ou avoir peur de décevoir ses coéquipiers(ères) ou son entraîneur. Il/elle peut être rapidement submergé(e) par la tristesse, la mélancolie ou l’embarras. Pour retrouver sa concentration, il/elle doit apprendre à organiser et structurer sa pensée, se libérer de l’approbation sociale, et apprendre à lâcher prise sur le passé.

Le type de personnalité rationnel

Un(e) athlète qui a un type de personnalité rationnel aime la structure et sait quoi faire dans des situations spécifiques. Il/elle aime généralement parler de tactique et de stratégie! Il/elle aime analyser son sport et approfondir sa compréhension. Il/elle peut être très créatif(ve) et avoir tendance à vouloir amener de nouveaux concepts et idées à ses entraîneurs. Il/elle veut maîtriser son sport et il/elle a souvent une solide compréhension des faits.

Dans des situations stressantes, un(e) athlète qui a un type de personnalité rationnel pourrait avoir tendance à trop analyser et trop penser. Il/elle pourrait rapidement devenir submergé(e) par la peur, l’inquiétude et l’anxiété. Pour retrouver sa concentration, il/elle doit apprendre à calmer son esprit et à ralentir ses pensées, à «sortir de sa tête» et apprendre à passer à l’action sans avoir besoin de tout comprendre.

Quel est ton style de yoga, en fonction de ton type de personnalité?

As-tu reconnu certains de tes comportements, pensées et émotions dans les descriptions ci-dessus? As-tu identifié ton centre dominant? Dirais-tu que tu as un type de personnalité plutôt rationnel, instinctif ou émotionnel?

En fonction de ton type de personnalité, voici quelques conseils pour choisir le style de yoga qui pourrait t’aider à maîtriser tes émotions, et à travailler la gestion de ton stress et ta concentration.

Le type de personnalité instinctif

Les athlètes qui s’identifient comme un type de personnalité instinctif pourraient bénéficier d’un style de yoga axé sur la détente et la relaxation, et éviter la chaleur. Comme ils/elles ont un tempérament de feu, ils/elles ont avantage à faire des activités qui incite à lâcher prise sur la colère et la compétition, et à s’entraîner à ressentir de l’empathie, de la compassion et du pardon. Leur but est d’apprendre à rester calmes, en contrôle et concentré(e)s tout et en menant leur équipe vers le succès.

Recommandé :

  • Yin yoga: un type de yoga relaxant durant lequel les participant(e)s maintiennent des poses pendant de longues périodes. Bon pour pratiquer la patience et la présence dans le corps.
  • Yoga réparateur: postures tenues plus longtemps que dans les cours de hatha yoga, souvent avec le soutien d’accessoires tels que des couvertures pliées. Permet au type instinctif de lâcher prise, de faire confiance et de se détendre.

Pratiquer avec modération :

  • Bikram, yoga chaud ou power yoga: parce qu’il est très concentré sur le corps et qu’il génère de la chaleur interne, il n’est pas recommandé pour le type instinctif, qui aurait avantage à apprendre à calmer son feu intérieur et se reconnecter avec les émotions de pardon et de compassion.

Le type de personnalité émotionnel

Les athlètes qui s’identifient comme étant de type émotionnel ont tendance à devenir hypersensibles, à craindre le jugement ou à résister dans les situations difficiles. Pour ces raisons, ils/elles peuvent bénéficier de la pratique d’un yoga dynamique qui les aidera à développer leur combativité et leur courage. Ils/elles doivent se mettre au défi et pour ce faire, il faut sortir de la zone de confort. Puisqu’ils/elles ont tendance à être naturellement empathiques et coopératif(ve)s, il est recommandé de pratiquer un yoga qui entraîne d’autres aspects de la personnalité, comme la discipline, l’intensité et la structure.

Recommandé :

  • Ashtanga yoga: implique des enchaînements rapides de positions qui combinent respiration et action. Difficile et exigeant.
  • Yoga chaud: la chaleur aide le type émotionnel à attiser son feu intérieur et sa combativité.

Pratiquer avec modération :

  • Yoga nidra: comme il peut être plus facile pour le type émotionnel de ralentir, d’observer et de se connecter avec son cœur, pour développer d’autres habiletés mentales dans le sport, il est recommandé de pratiquer un type de yoga plus dynamique.

Le type de personnalité rationnel

Les athlètes qui s’identifient comme ayant un type de personnalité rationnel pourraient bénéficier d’un style de yoga axé sur la pratique lente et délibérée – c’est-à-dire consciente et intentionnelle. Leur esprit est tellement hyperactif, ils/elles doivent apprendre à ralentir, et à se concentrer sur le moment présent et sur les actions du corps. Il est important d’éviter les températures extrêmes (trop chaud ou trop froid) et l’épuisement, car cela sollicite leur système nerveux qui est déjà très actif.

Recommandé :

  • Hatha yoga: une pratique qui travaille à la fois le corps et l’esprit. Il enseigne au type rationnel à lâcher prise sur les soucis quotidiens et à se détendre.
  • Jivamukti yoga: une pratique physique, éthique et spirituelle, qui aide à se reconnecter avec le corps et à augmenter la force et la flexibilité.

Pratiquer avec modération :

  • Bikram ou yoga chaud: parce qu’il est très intense et qu’il génère de la chaleur interne, il est exigeant pour le système nerveux et donc, il est moins recommandé pour le type rationnel.

Sortir de la zone de confort : les avantages de pratiquer un yoga différent

Lorsque tu penses à la pratique du yoga, tu te sens peut-être déjà attiré(e) par un style spécifique.

Par exemple, un type de personnalité instinctif pourrait aimer pratiquer un type de yoga plutôt exigeant et stimulant, comme le yoga bikram. Un type de personnalité émotionnel pourrait se sentir attiré par un type de yoga plus méditatif et spirituel, alors qu’un type de personnalité rationnel pourrait aimer pratiquer le yoga dans un environnement très structuré, où il peut obtenir de nombreuses explications de l’enseignant(e).

Et si tu essayais quelque chose de différent? Pratiquer un nouveau type de yoga, qui te pousse à sortir de ta zone de confort, pourrait te permettre d’acquérir de nouvelles compétences mentales et d’explorer d’autres facettes de ta personnalité.

Tu pourrais également utiliser les trois types de personnalité décrits ci-dessus et les transformer en états d’esprit. Il arrive qu’à la fin d’une journée bien remplie on se sente frustré(e) et impatient(e). Tu pourrais alors choisir de pratiquer un style de yoga recommandé pour apaiser le feu intérieur du type de personnalité instinctif.

Maximiser l’impact positif du yoga : l’intention est la clé

Tu peux décider de pratiquer le yoga dans le but de travailler ta mobilité et ton endurance. Mais si tu veux ressentir de manière encore plus puissante les bienfaits du yoga, je t’invite à formuler une intention spécifique qui implique à la fois l’esprit et le corps.

Définis d’abord ce sur quoi tu veux travailler physiquement, mentalement et émotionnellement. Puis fixe-toi un objectif et choisis une pratique de yoga qui t’aidera à atteindre cet objectif. Lorsque tu pratiques avec une intention, tu accélères le processus de transformation et d’unification du corps, de l’esprit et des émotions, ce qui ouvre de nouveaux horizons.

Bon entraînement,

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *