Cette semaine, lors d’une séance en préparation mentale avec un athlète, une image intéressante a surgi d’une de nos discussions. Je la partage avec toi dans cet article.

En tant qu’athlète, tu veux être aux commandes de ta performance et te sentir pleinement en contrôle.

Et pour y arriver, ton tableau de bord doit comprendre 2 éléments importants :

  1. Un bouton de commande
  2. Une switch, ou un interrupteur

Crédit photo : Gentrit Sylejmani sur Unsplash

Le bouton de commande et la switch

Lorsque tu appuies sur le bouton de commande, tu entres dans la zone. Tu es complètement immergé(e) dans ton expérience et tu donnes ta meilleure performance. Tes réflexes sont excellents, tout est facile, tu te sens en pleine posession de tes moyens.

Lorsque tu actives la switch, ou l’interrupteur, tu retrouves ta concentration après avoir été distrait(e) par un élément déclencheur. Tu transformes les émotions négatives, et tu redeviens calme et attentif(ve) au moment présent.

Les 2 outils sont essentiels pour la compétition!

Et la bonne nouvelle, c’est que tu peux les créer toi-même en 3 étapes, et les personnaliser en fonction de tes besoins.

Voici comment.

Crée ton bouton de commande

1. Rappelle-toi ta meilleure compétition et décris ton état d’esprit : tes pensées, tes émotions et tes sensations physiques. Cet état d’esprit représente ta zone de performance optimale.

2. Ferme les yeux et sens, ressens et visualise les paramètres identifiés à l’étape précédente, en y ajoutant de plus en plus de détails relatifs à tes pensées, tes sens et tes émotions.

3. Répète cette visualisation, appelée visualisation de performance, dans différentes conditions avec différents objectifs. Chaque fois, tu donnes ta meilleure performance, en y incluant l’essentiel : les pensées, les émotions et les sensations physiques qui contribuent à élever ta performance.

Crée ta switch, ou ton interrupteur

1. Fais une liste des 3 à 5 distractions potentielles principales en compétitions, qui affectent négativement ta performance.

2. Pour chacune des distractions, rappelle-toi ta manière de réagir habituelle, qui te fait perdre ta concentration. Puis, détermine une nouvelle réaction plus appropriée qui t’aidera à rester dans la compétition.

3. Ferme les yeux et imagine une des distractions potentielles identifiées, en y incluant les émotions qui y sont associées. Puis, sens, ressens et visualise ta nouvelle réaction, en y ajoutant de plus en plus de détails relatifs à tes pensées, tes sens et tes émotions. Répète cette visualisation, appelée visualisation adaptative, pour chacune des distractions potentielles choisies.

Les 2 types de visualisation

En conclusion, tu crées ton bouton de commande grâce à la visualisation de performance. Et tu crées ta switch à l’aide de la visualisation adaptative. Dans les prochaines semaines, pratique chacune des visualisations durant 5 à 10 minutes, 2 à 3 fois par semaine.

Du coaching mental tous les mois

Tu as aimé cet exercice ? Abonne-toi à ma chaîne GG Mental Prep sur Patreon et chaque mois, tu recevras un exercice pratique ainsi que des conseils et du coaching mental.

Pour devenir plus fort(e) mentalement, il est important de t’entraîner régulièrement. Je te propose donc un coaching régulier avec des outils concrets pour exceller en sport.

Voici comment ça fonctionne :

  • Tu t’abonnes au forfait Mental Prep Athlète au coût de $4 US par mois.
  • Tu télécharges l’application Patreon.
  • Chaque mois, tu reçois un message avec un exercice pour t’entraîner mentalement.
  • Tu peux commenter, poser tes questions, ou me contacter directement dans Patreon.
  • Tu prends un moment pour faire l’exercice et méditer sur les concepts.
  • À l’entraînement, tu intègres les concepts et tu mets en pratique la théorie, jusqu’à ce que tu reçoives l’exercice suivant.

As-tu envie de t’engager plus sérieusement au niveau mental pour obtenir de vrais résultats? Veux-tu à la fois exceller, mais aussi t’épanouir dans ton sport? Si oui, clique sur le bouton ci-bas pour en savoir plus et t’abonner :

Coaching Mental Prep

Bon entraînement !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *