T’arrive-t-il d’anticiper la compétition, ou le match à venir, en te demandant si tu es vraiment prêt(e)? T’arrive-t-il de douter? Si oui, comment faire pour augmenter rapidement ton sentiment de confiance?

Il y a quelque temps, j’ai réalisé que j’utilisais régulièrement et naturellement un truc très simple pour me sentir en confiance. Le voici.

(crédit photo : Gaëtan Dussault Photo)

Mon défi

La semaine dernière, j’ai fait face à un dilemme. Je devais jouer un match amical le jeudi tard en soirée, et le samedi matin je participais à un camp de sélection d’une durée de 4 heures, pour une équipe compétitive d’ultimate montréalaise.

Mon questionnement : devrais-je jouer le match du jeudi soir ou pas ?

Depuis quelques mois, je suis en phase de retour au jeu suite à une commotion et je ne suis pas encore tout à fait sûre de ce que je peux gérer physiquement. J’ai quelques défis :

  • Mon système nerveux se fatigue rapidement et je récupère plus lentement qu’avant.
  • Depuis quelques semaines, j’ai un début de tendinite aux tendons d’Achille.
  • Et depuis mon retour au jeu, je n’avais pas encore fait face à une situation de jeu intense, sous pression, d’aussi longue durée.

Je me demandais donc s’il était possible de jouer le match du jeudi soir, et si j’allais avoir suffisamment récupéré le samedi matin pour offrir une bonne performance. Toutefois, je sentais qu’il était important pour moi de faire les deux.

Pourquoi?

Parce qu’accomplir tout ça signifiait un grand pas pour moi. Je voyais cette situation comme une opportunité de reprendre confiance en mes capacités physiques suite à la blessure. Si je relevais le défi, je savais que cela me donnerait plus d’assurance pour la suite de ma saison, et que cela me permettrait de relever des défis encore plus grand dans un avenir rapproché. Je ne voulais pas fuir, me protéger ou rester dans ma zone de confort… ce que j’ai fait très souvent dans le passé!

Toutefois, je souhaitais tout de même mettre toutes les chances de mon côté pour donner le meilleur de moi-même au camp.

D’où mon dilemme.

En y réfléchissant, je me suis rappelé soudainement…

  • Qu’il y a un mois, j’ai participé à un tournoi d’ultimate.
  • Que lors de ce tournoi, j’ai joué 3 match de 45 minutes le samedi en après-midi.
  • Que le dimanche matin à 8 heures, j’étais de retour sur le terrain pour jouer à nouveau 3 matchs de 45 minutes.
  • Et que, malgré la fatigue et les tendinites, j’avais suffisamment récupéré le dimanche pour donner une bonne performance.

Ces matchs étaient plus courts et entrecoupés de pauses, la pression était moindre, mais j’avais tout de même réussi à le faire physiquement, et ce malgré une courte période de récupération. Et cette fois-ci, j’allais avoir 24 heures de plus pour récupérer.

J’ai alors senti une grande confiance et une forte détermination à foncer, peu importe les risques.

J’ai donc foncé. Et j’ai offert une bonne performance tout au long des essais.

Joindre mon groupe Facebook

Utilise les expériences passées pour bâtir ta confiance

On utilise très souvent nos expériences passées pour définir notre niveau de confiance par rapport aux événements présents ou futurs.

Par exemple, s’il t’est arrivé plusieurs fois de moins bien performer dans une situation où il y a une grande pression, il est possible que lors de ta prochaine compétition, si la pression est très présente, tu te rappelles ces moments où tu as éprouvé des difficutés dans une situation semblable. C’est alors que ta confiance en est affectée.

Lorsque tu as besoin d’un boost de confiance, rappelle-toi un moment où tu as relevé un défi semblable dans d’autres circonstances, ou à un autre moment. Visualise la situation durant quelques instants et retrouve les émotions et les sensations que tu as ressenties. Tu deviendras alors de plus en plus confiant(e) que tu peux le faire.

Et si, en révisant tes expériences passées, tu n’arrives pas à retrouver un événement semblable, tu peux le créer! Lance-toi des défis, trouve des moyens de sortir de ta zone de confort, recrée des conditions qui ressembleront à ton prochain défi.

Le CV de confiance

Pour aller encore plus loin et bâtir ta confiance sur le long terme, tu peux créer ton CV de confiance. Chaque fois que tu relèves un défi significatif pour toi, note l’événement dans un carnet. Face au doute, pige dans la liste de tes succès pour augmenter rapidement ton niveau de confiance.

Si tu es entraîneur, prends le temps de souligner les succès de tes athlètes et de leur en faire prendre conscience, ce qui les aidera à les imprégner dans leur mémoire. Tu peux aussi les encourager à noter dans un carnet leurs réussites et les moments où ils ont relevé un défi important.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *