T’arrive-t-il de douter de tes capacités juste avant une compétition ou un match important? T’es-tu déjà dit que tu aimerais te faire davantage confiance mais tu ne sais pas comment y arriver?

En sport, on croit souvent que le succès bâtit la confiance. Lorsque tu n’obtiens pas les résultats voulus, ou lorsque tu ne performes pas à la hauteur de tes attentes ou de celles des autres, il est possible que ton niveau de confiance diminue rapidement.

Pour reprendre le contrôle et garder le cap, prends le temps de répondre à ces questions:

  1. Sur lequel de ces deux aspects veux-tu te concentrer d’abord : avoir du succès pour devenir confiant, ou développer une attitude confiante pour avoir du succès?
  2. Qu’est-ce que tu identifies comme une réussite, ou un succès?

Qu’est-ce qui vient en premier : le succès ou l’attitude?

De nombreux athlètes ont vécu des dizaines d’échecs avant de s’accomplir en sport. Au secondaire, Michael Jordan a été retranché de l’équipe de basket-ball de son école. On disait de lui qu’il était trop petit et qu’il n’avait pas les habiletés requises. Cela ne l’a pas empêché de devenir l’un des plus grands joueurs de tous les temps.

Le quart-arrière Peyton Manning a participé à quatre Super Bowls et en a remporté deux, mais il lui a fallu près de dix ans pour y arriver. Lors de sa première saison, son équipe a terminé avec une fiche de 3 victoires et 13 défaites. Manning ne se laissa pas décourager, il a persévéré jusqu’à ce qu’il arrive au succès.

Durant les débuts de Muhammad Ali dans le monde de la boxe, les experts utilisaient une série de mesures pour évaluer les compétences d’un boxeur. Ali a échoué tous les tests. Il n’était pas un boxeur naturel, mais il a surmonté tous les obstacles. Son secret? Son attitude. Il croyait pouvoir le faire, alors il l’a fait. Ali démontrait une confiance qui frisait l’arrogance. Après avoir battu Sonny Liston pour la première fois, il a déclaré: “Je veux que tout le monde soit témoin : je suis le meilleur! Je n’ai aucune marque sur mon visage, j’ai vaincu Sonny Liston, et je viens d’avoir 22 ans. Je dois donc être le meilleur.”1

Chacun de ces athlètes a connu un départ difficile. Il est possible que les défis rencontrés aient ébranlé la confiance qui leur était accordée par les entraîneurs et coéquipiers. Pourtant, chacun a fort probablement continué à penser et agir de façon confiante, peu importe ce que l’on a pu penser d’eux. Ces athlètes nous enseignent qu’il est possible de développer une attitude confiante et de s’en servir pour atteindre le succès.

La Liste des Pensées Épiques

Quand tu as des doutes sur tes capacités, tu dois avoir des arguments pour vaincre ces doutes. Ces arguments proviennent alors de tes performances et succès antérieurs. Si tu as l’impression d’avoir peu d’arguments, il est temps d’y réfléchir et d’en faire la liste! Une méthode intéressante et efficace proposée par Michael Gervais, psychologue sportif, est de créer ta Liste de Pensées Épiques.

Ta Liste de Pensées Épiques est basée sur tes succès passés, tes accomplissements, les moments importants de ton parcours, et tout autre élément qui renforce ta confiance. C’est la liste des raisons qui te donnent le droit de penser que tu peux réussir, pour lesquelles tu devrais te sentir en confiance. Lorsque tu la crées, sois le plus précis possible et n’hésite pas à ajouter des détails.

Voici des exemples :

  • Je peux lancer/frapper __________ (type de lancer/frappé) avec précision.
  • J’ai remporté la 3ème place lors de la dernière compétition.
  • J’ai des bases techniques solides.
  • Je suis endurant et je suis encore très en forme à la fin d’un match.
  • J’ai fait tout ce qu’il faut pour être prêt.
  • Je suis explosif et rapide.
  • J’ai un bon coaching.
  • Plusieurs personnes de mon entourage me soutiennent dans mon sport.
  • Je suis concentré durant mes performances.
  • Je suis un excellent défenseur.
  • Je sais appliquer une stratégie sur le terrain.
  • Je demeure positif en compétition.
  • _________ (épreuve, discipline, engin) est ma plus grande force.

Note au moins une dizaine d’éléments qui font de toi un athlète qui réussit dans son sport. Pour y arriver, pose-toi la question : quand tu joues à ton meilleur, quelles sont les pensées qui t’accompagnent dans ton esprit? Quel genre d’énergie veux-tu créer avec les énoncés de ta liste?

L’avocat du diable

Pour que cette stratégie fonctionne, les éléments de ta liste doivent réellement contribuer à augmenter ton niveau de confiance, et tu dois être convaincu qu’ils sont vrais.

Pour te convaincre, reprends chacun des énoncés et note trois raisons qui te donnent le droit de l’affirmer. Par exemple, si tu écris sur ta liste «je suis capable de jouer à mon meilleur contre un adversaire de haut niveau», lorsque tu feras face à un adversaire coriace et que le doute surgira dans ton esprit, tu devras avoir des arguments solides pour te convaincre que tu peux le faire. Tu pourras te dire «Hooo… un instant. Je sais que je suis capable de jouer à mon meilleur contre un adversaire de haut niveau. Je l’ai déjà fait lors du tournoi X, j’ai aussi réussi à reprendre le contrôle lors du match Y, et je sais que n’ai qu’à me concentrer sur Z pour que ça fonctionne parce que je l’ai déjà fait. Ok. Je fonce. Je suis prêt.»

Une fois ta liste finalisée, prends le temps de la réviser avant chaque compétition, et utilise-la lorsqu’un doute surgit dans ton esprit.

Clique ici pour du coaching mensuel sur Patreon

 

C’est toi qui décide

En tant qu’athlète, tu peux décider d’attendre le succès pour te faire confiance. Ou encore, tu peux choisir de développer une attitude confiante jusqu’à ce que tu atteignes le succès. La première option est hors de ton contrôle : quand atteindras-tu le succès? Et lorsque tu atteindras le succès, sera-t-il celui que tu as défini comme tel au départ? Se présentera-t-il sous une autre forme? Nul ne le sait. La seconde option, celle d’apprendre à agir et à t’exprimer de façon confiante, tu en as le contrôle. C’est toi qui décide. Et lorsque tu prends cette voie, le fait d’avoir plus de contrôle sur le processus te donne déjà un élan de confiance.

Pour vaincre l’incertitude et bâtir ta confiance, il est essentiel d’apprendre à reconnaître les pensées qui font surgir le doute, et de les reprogrammer au besoin. Une fois que tu as choisi de quelle façon tu veux programmer tes pensées, fais preuve de vigilance pour entretenir tes nouvelles idées, les voir germer et les faire grandir. Avec le temps, cela deviendra plus naturel et tu ressentiras alors une plus grande confiance en toi et en tes capacités. Tu prendras alors de plus en plus conscience de ton potentiel exceptionnel.

Tu veux réduire ton stress en compétition? Tu veux apprendre à te calmer, gérer tes émotions et retrouver la paix d’esprit? J’ai écrit un ebook pour toi. Les 5 attitudes de la pleine conscience : plonge dans le moment présent, sans peur ni regret.

Print Friendly, PDF & Email

Notes de bas de page

  1. Sound and Fury: Two Powerful Lives, One Fateful Friendship

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *